Parallèlement à des études musicales et littéraires, Alban Richard rencontre la danse et trouve en elle un horizon de liberté insoupçonné. Il choisit l’aventure de la création chorégraphique. Il dansera notamment pour Karine Saporta,Christian Bourigault, Christine Gaigg, Odile Duboc, Olga de Soto  et Rosalind Crisp. En 1999, la performance Come out, duo sur la musique éponyme de Steve Reich, jette les bases de son univers. Il crée aussi Blood Roses, pièce pour huit danseuses sur les Suites pour clavecin de Purcell. L’ensemble l’Abrupt est fondé en 2000, rassemblant des collaborateurs déjà fidèles. En 2000 à l’invitation du festival Mouvements d’Automne , il crée -Häftling- , pièce pour huit danseurs et trois musiciens au Théâtre de l’Etoile du Nord. En 2002, il chorégraphie et danse Sous surveillance, solo commenté en direct par l’analyste du mouvement Nathalie Schulman, en interaction avec la musique de Laurent Perrier et les lumières de Valérie Sigward. Downfall, création pour le festival Faits d’Hiver 2004, lui amène une première reconnaissance décisive, confortée par disperse, composition abstraite pour huit danseurs, créé aux Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis en 2005. Sa signature se précise sous les traits d’une écriture processuelle, tramée de plusieurs partitions – pour la danse, la musique et la lumière qui convergent vers une unité conceptuelle et esthétique. as far as, quintette créé également aux Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis en 2007, marque une nouvelle étape. Le solo A Conspiracy, (commande du Vif du Sujet  2008), et le triptyque Trois études de séparation (2007-2009) croisent ses différents axes de recherche en conjuguant une écriture extrêmement précise et rythmique à un travail sur des états de corps différenciés. En 2009, l’IRCAM lui commande  With my limbs in the dark, solo créé sur une musique de Paul Clift. Il reçoit le prix du Jeune Talent chorégraphique de la SACD.

En 2011, à l’invitation de Christopher House, il crée une pièce pour le  Toronto Dance Theater. Puis au festival Montpellier Danse , il crée Pléiades, un concert de musique et de danse, réunissant six danseurs et les Percussions de Strasbourg sur la musique de Iannis Xenakis.En 2012, l’IRCAM lui commande  le solo Night:Light sur une musique de Raphaël Cendo et la pièce Boire les longs oublis voit le jour au festival Instances de Chalon sur Saône.
 

De 2012 à 2014, il crée un tryptique de pièces pour de larges groupes d’interprètes amateurs (entre 35 et 50 personnes par projet).  For each extatic instant à la Scène Nationale d’Orléans, From Afar au  Prisme d’Elancourt, Forevermore au Théâtre National de Chaillot en partenariat avec le Centre National de la Danse –Pantin.

 

En 2014, Et mon cœur a vu à foison, pièce chorégraphique, musicale et théâtrale pour onze interprètes masculins, voit sa première au Théâtre National de Chaillot. 
L’année 2015 est sous le signe des collaborations avec la création de Suites dansées, récital de musique et de danse avec Christophe Rousset présenté à la Philharmonie de Paris ;  la re-création de la pièce Night:Light avec une nouvelle partition de Jérôme Combier, dawnlight, interprétée par l’ensemble Cairn. Cette même année, Alban Richard répond à deux commandes : pour la pièce Guest du Groupe Grenade - Josette Baïz il crée Tricksters et pour le Ballet de Lorraine il crée un solo pour corps de ballet HOK.
 

Depuis sa création, l’ensemble l’Abrupt a été en résidence au Théâtre de Vanves, au Centre National de la Danse-Pantin, au Forum du Blanc-Mesnil, au Théâtre Louis Aragon de Tremblay-en France, à la Scène Nationale d’Orléans, au Prisme-centre de développement artistique de Saint Quentin-en-Yvelines, au Théâtre National de Chaillot, au Tpe de Bezons et au Théâtre 71, scène nationale de Malakoff.

 

En lien avec le monde musical, l’ensemble L’Abrupt collabore avec les Percussions de Strasbourg, Les Talens Lyriques, l’ensemble Cairn, l’orchestre de l’Opéra de Nancy, l’ensemble Instant Donné, l’ensemble Alternance, l’ensemble Erik Satie, et les compositeurs Laurent Perrier, Raphaël Cendo, Jérôme Combier, Paul Clift, Matthew Barnson, Wen Liu, Robin Leduc, Aurélien Richard, Arnaud Petit….

 

En septembre 2015, Alban Richard prendra la direction du Centre Chorégraphique National de Caen Basse-Normandie avec son projet –plates-formes-.